La politique des goûters : conseils de survie pour les nouvelles mamans

La politique des goûters : conseils de survie pour les nouvelles mamans

Lorsque leurs enfants commencent à aller à l’école, les nouvelles mamans peuvent s’attendre à une remontée de vieux souvenirs de l’école. Que vous ayez été la reine du bal ou que votre premier ami soit devenu votre mari, le fait de voir votre bébé se retrouver dans la même jungle sociale peut paraître assez surréaliste. Avant cela, il lui faudra passer par la garderie. Avec la garderie vient le temps des goûters organisés où les parents devront préparer des jeux aux règles machiavéliques et des tables d’art et de bricolage. Il vous incombe de veiller à ce que votre bébé ait quelque chose à faire quand il n’est pas à l’école et qu’il est bien intégré parmi ses semblables. Vous devrez faire face à de nombreuses choses dont vous n’avez plus entendu parler depuis l’école secondaire. N’oubliez pas que tout un chacun pense que son enfant est le plus merveilleux et que cela peut parfois rendre aveugle par rapport aux conventions sociales qui régissent normalement le monde adulte. Voici quelques situations courantes dans lesquelles les nouvelles mamans peuvent se retrouver lors de rendez-vous de jeux et quelques conseils pour que vous et votre enfant en profitiez au mieux.

Avez-vous besoin d’apporter ou de préparer quoi que ce soit ?

Pour résumer, il n’est absolument pas nécessaire de se mettre en avant à un rendez-vous de jeux en préparant des biscuits maison, ou un programme de jeux originaux si des amis de votre enfant viennent chez vous. Cela dit, vous devez rendre la pareille si un autre parent fait quelque chose pour votre enfant, mais seulement si vous le sentez et si cela correspond à votre style parental. Si par exemple votre enfant prend une collation chez un ami un jour, vous devez à votre tour en offrir une à cet ami s’il vient chez vous, mais ça ne doit pas être obligatoirement la même collation. Méfiez-vous des attentes raisonnables, si un enfant est invité à 10 h et qu’il faut revenir le chercher à 15 h, le dîner est implicite. Si vous appelez un rendez-vous de jeux une fête d’anniversaire, il est normal que les autres parents s’attendent à ce qu’il y ait des activités organisées même si ce n’est qu’un gâteau. Pour résumer, vous n’êtes pas obligée de faire quelque chose que vous ne feriez pas si votre enfant était seul et vous devez rendre toutes les faveurs qu’on a faites à votre enfant quand ses amis sont chez vous.

Votre enfant devient ami avec un enfant que vous aimez, mais dont vous ne supportez pas les parents.

Honnêtement, vous allez devoir ravaler votre fierté. À moins que les parents que vous évitez soient réellement dangereux, votre enfant peut fréquenter qui il veut. J’aborderai les désaccords parentaux plus loin, mais quand il s’agit de personnes que vous trouvez ennuyeuses, vous devrez les supporter pour l’amour de votre enfant. Quand les enfants grandissent, les parents finissent par passer moins de temps ensemble s’ils ne le souhaitent pas, cette phase sera donc de courte durée.

Un des amis de votre enfant se comporte mal pendant un rendez-vous de jeux

C’est une question délicate et qui dépendra de la gravité du comportement de l’enfant. Vous ne voulez pas froisser un autre parent ou risquer de ruiner les relations de votre enfant avec son ami. Après tout, nous savons très bien que chaque enfant est différent quand ses parents ne sont pas là, et il serait donc bénéfique d’adopter une norme moins exigeante pour les enfants qui ne sont pas les vôtres, surtout s’ils sont seuls. Cela dit, j’adopterais le modèle de l’instructeur enseignant ou en garderie. Sans aucun doute, chaque enfant fait tout au long de l’année des choses qui représentent un mauvais comportement, mais qui ne sont pas suffisamment graves pour justifier de remettre en cause les parents. Si vous pensez qu’un enseignant pourrait rapporter ce type de mauvais comportement en question, alors dites-le aux parents, ils voudront sans doute le savoir. Selon l’âge, vous pouvez détourner le regard en cas de mot grossier ou d’oubli de dire « s’il vous plaît ». J’éviterais de parler des mœurs d’un autre parent car cela pourrait être interprété comme un affront et si vous êtes organisatrice du rendez-vous de jeux, les enfants sont à un âge où leurs manières n’importent pas vraiment, mais ne leur dites pas que j’ai écrit ça. La seule chose que j’ai toujours rapportée à un autre parent c’est un enfant effronté. Vous devez toujours dénoncer un tel comportement.

Quelqu’un veut organiser un rendez-vous de jeux mais vous ne voulez pas

Vous d’abord, c’est à dire votre enfant. N’oubliez pas que vous ne pouvez pas choisir les amis de votre enfant. Cela dépend de votre motif. Si votre enfant ne veut pas jouer avec quelqu’un parce qu’il est « ennuyeux », alors vous pouvez profiter de l’occasion de lui apprendre à laisser une chance aux gens et organiser malgré tout un rendez-vous de jeux. Si votre enfant peut vous donner un motif valable, les choses peuvent devenir un peu inconfortables. S’ils ont déjà participé à quelques rendez-vous de jeux et que votre enfant ne semble pas s’amuser, vous devrez alors soit inviter davantage d’enfants pour modifier la dynamique du groupe, ou expliquer que vous voulez vous assurer que les deux enfants jouent avec tous les bébés de la classe et peut-être essayer à nouveau après que les deux enfants ont participé à quelques rendez-vous de jeux avec de nouveaux partenaires. Si votre enfant peut exprimer une raison valable de ne pas aimer l’un de ses camarades de classe, vous devrez être délicate. Vous ne pouvez pas dire « mon enfant n’aime pas votre enfant », et les gens risquent de s’apercevoir qu’il se cache derrière ça une tactique d’évitement. La plupart des parents entendront le message si vous repoussez l’invitation plusieurs fois avec tact. Utilisez comme excuse un rendez-vous si c’est le cas, mais ne dites jamais que vous organisez aussi un rendez-vous de jeux de votre côté. Si la personne insiste, expliquez pourquoi votre enfant ne veut pas jouer avec le leur tout en encadrant le raisonnement par un compliment. Par exemple pour un enfant un peu trop intense : « il est tellement passionné par tout ce qu’il fait que je pense que mon enfant est dépassé », pour ne pas blesser le parent. Honnêtement, on en vient rarement à ce point.

Les parents des amis de votre enfant ont des valeurs qui entrent en conflit avec les vôtres

On en revient ici à ne pas choisir les amis de son enfant. Dans certains cas, en fonction de la teneur du différend, vous devrez peut-être taper du poing sur la table. Je vous parle ici des parents qui autorisent trop de malbouffe et de jeux vidéo, ou d’un coucher plus tardif que ce que vous préférez. Il n’y a rien que je ferais à ce sujet. La valeur des rendez-vous de jeux réside en partie au fait que votre enfant sorte de sa zone de confort pour découvrir comment les autres gens vivent afin de faire un jour ses propres choix. En gardant ça à l’esprit, j’aime expliquer à mes enfants pourquoi nous faisons les choses différemment chez nous que chez ses amis. Je n’aurais jamais abordé avec un autre parent un sujet comme le temps passé devant la télé, ni essayé de modifier leurs valeurs dans leur maison pour qu’elles correspondent aux miennes simplement parce que mon enfant leur rend visite. Lorsque cela arrive, vous devrez vous en servir comme moment éducatif pour votre enfant, ou de proposer de faire plus de rendez-vous de jeux chez vous.